Bénédictines de Sainte Bathilde

Qu’est-ce que la vocation ?

mercredi 16 août 2006

du jardin de Vanves La vocation ! Que met-on sous ce mot ?
On parle de vocation artistique.
On dit « c’est chez lui une vraie vocation » quand quelqu’un se met au service des autres et en paie le prix.
Parler de vocation, c’est vouloir exprimer que,
dans le choix que quelqu’un fait de sa vie,
dans ce qu’il choisit de faire de sa vie,
quelque chose le dépasse, dépasse sa personne, ses goûts immédiats et sa recherche individuelle.

Parler de vocation, c’est toujours parler d’appel à la vie, au service, à la beauté, à l’amour.
La vocation, c’est un appel qui vient d’ailleurs. C’est un appel qui fait vivre, qui fait grandir, et qui ouvre à la joie.

Le chrétien donne un nom à cet ailleurs, à cet autre qui appelle à la vie : Dieu, le Christ, l’Esprit Saint.
Par son Baptême, le chrétien devient fils ou fille de Dieu, appelé à être disciple du Christ.
l'eau bénite à l'entrée de l'oratoire de St-Thierry : rappel de notre Baptême Notre baptême est notre première vocation.
Mais pour le découvrir, il nous faut faire la rencontre personnelle avec le Christ, cette rencontre qui change tout dans notre vie :

« Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive. » (Jean 4,10)

C’est cette rencontre du Christ, par la prière, par les frères, de longue date ou brusquement, qui nous fait découvrir que nous sommes appelés à vivre l’Evangile dans le concret de notre vie.
Et ce concret peut prendre de multiples visages :

Le mariage est une vocation chrétienne réelle. La plus courante mais pas banale pour autant.
Il existe aussi des formes de célibat de laïcs qui sont des vocations.

Mais il y a des appels particuliers à vivre un choix radical, qui ne concernent qu’un nombre plus restreint de personnes :

Pour les hommes, la vocation à devenir prêtre ou diacre, appel à être serviteur avec le Christ, au service de la mission de l’Eglise,

La vocation religieuse pour laquelle des hommes et des femmes consacrent toute leur vie à Dieu.
Cette vocation se vit principalement sous deux formes :

- La vie religieuse apostolique qui est vécue en communauté au milieu du monde, pour témoigner et servir dans tous les secteurs de l’activité humaine,
- La vie monastique, vie totalement consacrée à la recherche de Dieu dans la prière et la vie fraternelle. Elle est vécue dans des monastères, lieux retirés mais ouverts à l’accueil.

du jardin de Vanves Tout chrétien est appelé à vivre en disciple du Christ. La découverte de sa vocation propre peut être un long chemin, mais c’est un chemin qui mérite qu’on y persévère car répondre à sa vocation est source de joie et de vie pour soi et pour les autres.

Ceux qui ont la certitude d’avoir entendu au fond d’eux-mêmes cet appel de Dieu à tout quitter, témoignent tous du caractère mystérieux de cette certitude, à la fois réponse à un appel venant d’un autre, appel ténu ou impérieux, et à la fois attrait personnel, choix libre.
La réponse est parfois donnée très tôt ou au contraire au bout d’un long chemin d’hésitation, de lutte, de fuite parfois, mais c’est toujours une expérience de véritable liberté.

« Comment rendrais-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple ! »

(Psaume 115,12-14)

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales