Bénédictines de Sainte Bathilde

RB07/49-50 Je suis comme une bête devant toi. Pourtant, moi, je suis toujours avec toi

vendredi 1er mai 2009

Règle de St Benoît - Chapitre 7 : devenir humble
v.49 Le sixième échelon de l’humilité pour un moine, c’est d’être content de la condition la plus ordinaire et la plus basse. Dans tout ce qu’on lui ordonne de faire, il pense qu’il est un ouvrier mauvais et incapable.
v. 50 Il dit avec le Prophète : « Je ne suis plus rien du tout et je ne sais rien. Je suis comme une bête devant toi. Pourtant, moi, je suis toujours avec toi » (Psaume 72, 22-23).

« Je suis comme une bête devant toi, pourtant moi je suis toujours avec toi »

Le Psaume 72 fait écho au verset du Psaume 138 que chante l’Introït de Pâques sur une mélodie dont l’intériorité nous plonge dans le dialogue intime du Fils et du Père :
« Je me suis relevé et je suis encore avec toi, tu as posé sur moi ta main ».

La même expression pour dire la jubilation du Christ dans la lumière de la Résurrection et la pauvreté confiante du moine qui se voit inférieur à sa tâche et réduit à pas grand-chose.
C’est le mystère monastique même :
Enfouis dans l’obscurité, l’obscurité du service que nous avons à accomplir, ou l’obscurité de nos goûts contrariés, ou l’obscurité du surmenage qui étouffe si on est en pleine force et de la lassitude si l’on est affaiblie par l’âge, ou l’obscurité d’un chemin de foi sans rien de sensible, dans cette obscurité d’une vie ordinaire nous faisons une petite expérience du tombeau, et à ce moment même nous pouvons dire au Seigneur « je suis toujours avec toi » parce que Lui est toujours avec nous.

Jésus a choisi les Apôtres pour être avec Lui ; a-t-il choisi les moniales pour autre chose ?
Etre avec Lui et rappeler ainsi à l’Eglise obscurément qu’il est avec elle, c’est notre première mission.
C’est peut-être la grâce propre des femmes consacrées, la grâce de Marie de Béthanie, la grâce de Catherine de Sienne, qui, elle, reçoit une mission visible que le Père Timothy Radcliffe définit « appeler l’Eglise à être le mystère du Christ dans le monde, humble servante de tous. »
Le sixième échelon de l’humilité est celui de la joie.

Mère Lazare, prieure de Vanves, pendant le Temps Pascal, le jour de la fête de Ste Catherine de Sienne.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales