Bénédictines de Sainte Bathilde

Samedi avant Noël : joie du cœur de la crèche qui bat !

samedi 21 décembre 2019

Dans quelques jours, nous déposerons dans nos crèches le santon de l’Enfant Jésus ! Oui Dieu s’est fait enfant, tout petit, dépendant des autres, pour nous donner le goût de la fraternité, de la vie qui grandit, qui mûrit... Dieu s’est fait homme pour dire que l’humilité est la force douce pour être pleinement ! Soyons heureux de ne pas tout savoir, heureux d’apprendre, heureux de donner, heureux de découvrir, heureux d’écouter notre voix intérieure qui désire la joie, la paix et le bonheur. Soyons heureux d’être heureux car le monde a besoin de gens heureux pour que ce virus du bonheur contamine partout. Et prions, oui prions pour tous ceux à qui ce bonheur est arraché sans qu’ils n’aient rien à voir avec cet arrachement, oui je pense aux migrants... Que chaque homme et chaque femme se sente digne d’être heureux !

« 8. Le cœur de la crèche commence à battre quand, à Noël, nous y déposons le santon de l’Enfant Jésus. Dieu se présente ainsi, dans un enfant, pour être accueilli dans nos bras. Dans la faiblesse et la fragilité, se cache son pouvoir qui crée et transforme tout. Cela semble impossible, mais c’est pourtant ainsi : en Jésus, Dieu a été un enfant et c’est dans cette condition qu’il a voulu révéler la grandeur de son amour qui se manifeste dans un sourire et dans l’extension de ses mains tendues vers tous. La naissance d’un enfant suscite joie et émerveillement, car elle nous place devant le grand mystère de la vie. En voyant briller les yeux des jeunes mariés devant leur enfant nouveau-né, nous comprenons les sentiments de Marie et de Joseph qui, regardant l’Enfant Jésus, ont perçu la présence de Dieu dans leur vie. « La vie s’est manifestée » (1Jn 1, 2) : c’est ainsi que l’Apôtre Jean résume le mystère de l’Incarnation. La crèche nous fait voir, nous fait toucher cet événement unique et extraordinaire qui a changé le cours de l’histoire et à partir duquel la numérotation des années, avant et après la naissance du Christ, est également ordonnée. La manière d’agir de Dieu est presque étourdissante, car il semble impossible qu’il renonce à sa gloire pour devenir un homme comme nous. Quelle surprise de voir Dieu adopter nos propres comportements : il dort, il tète le lait de sa mère, il pleure et joue comme tous les enfants ! Comme toujours, Dieu déconcerte, il est imprévisible et continuellement hors de nos plans. Ainsi la crèche, tout en nous montrant comment Dieu est entré dans le monde, nous pousse à réfléchir sur notre vie insérée dans celle de Dieu ; elle nous invite à devenir ses disciples si nous voulons atteindre le sens ultime de la vie.  »

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales