Bénédictines de Sainte Bathilde

Témoignage

mardi 31 mars 2009

J’ai dit « oui » au Seigneur

Je suis une fille qui a déjà affronté plusieurs étapes.
J’ai déjà fait la part des choses. J’ai déjà comparé le mariage à la vie consacrée. Je sais que le mariage est après tout la première des vocations que Dieu a instituée. Mais cela ne m’a jamais intéressé. Je ne sais pas pourquoi.
C’est depuis que j’étais enfant que je sentais cet appel. Et c’était vraiment fort en moi. Mais après cela, a disparu pendant un an. Après avoir vécu une expérience pendant un an, ma vocation a réapparu. Je rends grâce au Seigneur.
Celui qui m’a donné la vie, et qui me protège jour et nuit, qu’est-ce que je peux donner à cette personne pour le remercier ? Celui qui a créé le ciel, la terre et toutes les richesses de ce monde c’est lui. Et pourtant on l’a crucifié à cause de moi, à cause de mes péchés. C’est Jésus le Hérault de mon cœur.
Par toutes ces pensées, j’ai senti un appel. C’était plus fort que moi. Je n’avais pas la paix au cœur.
Tout ce que je désirais c’est de quitter le monde dans lequel je suis pour aller me réfugier dans la brousse, là où je serai à l’aise pour prier, contempler mon Seigneur, l’écouter, et surtout prier pour ceux qui sont dans le monde, les malades, pour ceux qui ne le connaissent pas.
Mais encore prier pour les morts. Prier mais encore mais encore faire la volonté de Dieu, obéir à ses ordres comme un petit enfant.
La vie est une vocation.

Qui m’a donné cette vie ? C’est Dieu. C’est pour cela que je veux me donner totalement à Lui. Plus rien ne me fait peur. Le Seigneur même dit : « Qui veut me suivre, celui-là n’a qu’à prendre sa croix. » je sais que c’est dur mais mon seul regard tourné vers lui peut apaiser mon cœur.
C’est lui mon seul désir.

Eglise de Toffo C’est dit dans la Bible : « Là où vous serez, il n’y aura aucune souffrance ».
Depuis que j’ai décidé de mener cette vie, j’ai su que quelque chose a changé dans ma vie. Avant j’étais timide, discrète mais maintenant je suis toujours joyeuse.
C’est lors d’une session organisée à Toffo, au monastère, que je me suis bien rendu compte de ce que je voulais. Les voies de Dieu sont insondables. Je veux appartenir à Jésus seul. Ce que je cherche c’est de vivre dans la prière ; être cachée avec celui que j’aime pour ne penser, n’agir qu’avec lui, que pour lui. Ce n’est pas un désir en l’air. Prier et souffrir pour mon Seigneur.

Une Sœur Novice, première année de Toffo, Bénin

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales