Bénédictines de Sainte Bathilde

billet du jour : reprise !

mercredi 19 novembre 2014

Les talents reviennent, ce matin... plus vite que le maître ! Intéressant de nous demander ce que nous en avons fait depuis dimanche.
Souvenez-vous, ils étaient trois serviteurs, avec 5, 3 et 1 pièces d’or confiées. Aujourd’hui, ils sont 10, dans un contexte un peu différent :
Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l’instant même

Deux détails supplémentaires qui vont orienter le sens de la parabole et donc notre vie :
- Jésus était près de Jérusalem, lieu de sa Passion.
- voir le royaume se réaliser à l’instant même : Jésus inscrit la parabole dans le temps. Il s’agit de faire fructifier, d’entrer dans un temps nouveau, un temps autre, un temps donné aux auditeurs pour changer.

Interrogeons donc ce rapport au temps !en reprenant nos talents.
Le plus triste des arbres, l’arbre nu, dépouillé, n’en a pas moins de sève, de vie en puissance... dans son rien, il a encore ! Et le couper, lui enlèverait ce qu’il a, ce qu’il est un arbre planté, debout !

Le temps et la sève, le temps et le travail de la sève, le temps et les fruits à mûrir... le temps du Royaume, le temps des talents, le temps de Dieu, tout cela est comme glissé, semé dans ce petit décalage de temps que la parabole insère discrètement !

Et ce temps n’est autre que le temps de l’homme ! Temps de fructification, temps d’humanisation et de divinisation par la participation à l’oeuvre de l’Esprit.

Ne perdons pas de temps alors,
non pour courir à nos talents, d’abord
mais pour accueillir la sève nouvelle,
l’Esprit qui nous fait participants de la nature divine !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales