Participer
Accueil > Brou > A Dieu Soeur Marie Daniel

Brou

A Dieu Soeur Marie Daniel

Le 16 janvier 2023, à l’hôpital de Jossigny (77)

notre Sœur Marie-Daniel du Christ Roi
(Nicole de Boisset de Torsiac)
est retournée à Dieu

dans sa 88ème année, la 65ème année de sa Profession.

Notre sœur a grandi dans une famille nombreuse. Dès l‘enfance, elle fut atteinte de diabète. Ce diabète, si difficile à équilibrer, avec les renoncements qu’il exigeait, les temps d’hospitalisation, les malaises qu’il provoquait, fut le grand combat de sa vie.

Pour le reste, son chemin semble avoir été tout droit, dans la confiance et l’ouverture, bien borné par les exigences d’un choix de vie auquel elle s’appliquait : elle avançait vers le Christ, suivant sa devise : Duc in altum (avance au large). Deux de ses tantes étant religieuses, dont l’une à l’abbaye de Chantelle, son contexte familial lui a permis de découvrir sa vocation. Un choix que sa maladie semblait lui interdire. Pourtant, étudiante, elle allait à la messe chaque jour, jusqu’à ce qu’elle prenne conscience que Dieu seul pouvait satisfaire sa soif de Lui, et que cet amour ne pouvait être partagé.

Elle alla finalement faire une retraite à Brou, où notre Mère fondatrice, cherchant à la faire sortir d’une réserve timide, l’interrogea : ‘Enfin, que venez-vous chercher ? Le silence ? la prière ? l’office ?’ Elle répondit : ‘le Christ !’ et fut assurée qu’elle le trouverait en tout.

Notre sœur était habile manuellement, elle travailla beaucoup à la couture, même si elle avait besoin qu’on la laisse s’organiser à sa manière, peut-être pas très ordonnée. Elle avait aussi de bonnes possibilités intellectuelles, qu’elle mit au service de la Congrégation pour la liturgie : c’est à elle que nous devons la richesse et la variété de nos lectionnaires patristiques auxquels elle travailla, tant pour la recherche de textes que pour leur mise en page, pendant des années et jusqu’il y a deux ans.

Ses nombreuses lectures, parfois difficiles, d’autre fois plus spirituelles, ont entretenu son agilité intellectuelle et son désir spirituel. Elle était surtout d’une grande délicatesse fraternelle, souriante, appréciant aussi bien la prière commune, que les temps de détente fraternels. Avec l’âge, elle collectionna les pathologies, au point que les médecins s’étonnaient qu’elle soit encore en vie. Elle envisageait la mort avec simplicité, même si elle espérait réchapper de l’infection pulmonaire qui lui fut finalement fatale. Elle put recevoir le sacrement des malades deux jours avant son décès.

Ses obsèques ont été célébrées le jeudi 19 janvier 2023 et nous la recommandons à votre prière.

Les autres actualités de la congrégation

Samedi 20 avril 2024 : Journée de formation, de partage et de prière

A Dieu Soeur Lucie

In Memoriam Soeur Thérèse Marie