Participer
Accueil > Evènement > La session Ananie est lancée

Evènement

La session Ananie est lancée

Après deux ans de report dus au confinement et aux fermetures des frontières, la session internationale Ananie a débuté le 7 septembre pour trois mois de formation, avec 24 moines et moniales de 9 pays différents sur 3 continents.
« Une grande plongée spirituelle, centrée sur la Parole de Dieu et vécue en corps fraternel : telle est la proposition offerte à des moines et moniales, déjà mûrs dans leur chemin communautaire !…faire l’expérience que former commence par se laisser d’abord transformer, et donner exige qu’on sache aussi recevoir… »


1° étape

La Pierre qui Vire

du 7 au 29 septembre


Première étape, première chronique ! les participants nous partagent leur première expérience :

7-8 septembre : Bienvenue à bord de notre trois-mâts, SALEM :
Nos Capitaines, nos Anciens et Anges Gardiens : Sr Marie (Martigné-B), Fr.
Cyprien (PqV) et M. Scholastique (Pradines) ‘en probation’, accueillent à
la Pierre-qui-Vire les 24 ananistes (16 moniales, 8 moines) de la IVe édition
(après 2013, 2015, 2018) : il ne faudra pas moins de 48 h pour nous recevoir
et nous présenter individuellement. De divers pays (Afrique du sud 1, Bénin 3, Burundi 2,
Burkina Faso 2, Côte d’Ivoire 1, Madagascar 4, Rwanda 1, Vietnam 4, France 6), certains se
connaissent par d’autres sessions (Stim, Jeunes Profès, chant avec Marie-Do Pacqueteau,
structure sainte Anne), et dès lors nous formons un groupe très riche
et fraternel. Nous avons une pensée et une prière pour Fr. Albéric
(Maromby, Madagascar) qui, décédé le 21 août dernier, aurait dû
être des nôtres. La règle bénédictine nous unit, bénédictins et
cisterciens et notre Sr Elisabeth-Marie, clarisse, découvre avec
bonheur, dans sa règle même, des passages de St Benoît. Avec
l’arrivée de Fr Ghislain et Sr Donatha, l’équipage est au complet.
..

Les autres actualités de la congrégation

A la rencontre des Pères de l’Église

rencontre exceptionnelle des soeurs de Madagascar

Veillée de prière et d’action de grâce – 31 décembre