Participer

L’économie en temps de confinement

Dans mon quotidien de sœur de St-Thierry, j’ai surtout ressenti les périodes de confinement comme celles où la communauté s’est retrouvée « toute seule » (en présentiel !) pour célébrer les offices et participer à l’eucharistie : un appel  plus fort à les vivre en forte solidarité avec tous ceux qui n’ont pas pu venir au monastère ressourcer leur vie chrétienne et aussi avec tous les autres qui vivent durement cette épreuve de la pandémie.

Mais en tant qu’économe de la communauté, mon regard se porte ailleurs : d’une part, j’ai vu les rentrées d’argent dues à l’accueil fondre de plus de moitié, et les activités de gagne-pain  perdre au moins 35% avec la fermeture du magasin, la réduction des clients pour la restauration des tapis, l’arrêt des grosses commandes de chapelets de la « rue du Bac », puisque le tourisme à Paris a été fermé et, dans une moindre mesure, une réduction des travaux de l’imprimerie.

Et avec tout cela, beaucoup de charges fixes ne sont pas réduites : entretien des bâtiments et impôts, entretien du jardin, réparations, autres charges et entretien des sœurs… Que faire ?

Pendant les périodes de confinement, nous avons mis nos salariés en chômage partiel et les sœurs ont pris en charge le travail qu’ils effectuaient : tout à fait bon pour la vie communautaire… Et puis nous avons entamé une réflexion communautaire pour ajuster nos gagne-pain : fabrication de biscuits ? Reliure ? A suivre…

Nous avons fait faire, grâce aux subventions de l’Etat, des travaux d’isolation des combles et des circuits de chauffage en début d’année et nous en sommes contentes, cela diminue les factures de chauffage. Nous avons aussi en projet d’élargir nos réfectoires en veillant à plus d’isolation thermique tout en mettant notre cuisine aux normes. Mais il faudra financer…

Toutes ces dernières années, notre équilibre budgétaire est tout juste en équilibre ou un peu déficitaire : nous avons pu bénéficier de la solidarité des Religieux-ses de France qui nous était proposée et celle des amis qui nous ont aidés une fois encore. Merci à tous et à chacun … sinon, cela aurait été pire !! Et nous ne savons pas ce que sera 2021… Sœur Marie                         

 

 

 

 

A l’heure où l’on parle d’un revenu universel, bien controversé, nous bénéficions quant à nous de l’entraide au niveau des communautés, comme sœur Marie vient de le dire, et notre organisation permet également la répartition des forces et des ressources… Chacune reçoit selon ses besoins, ainsi que le dit saint Benoît en reprenant une sentence des Actes des Apôtres – et il est vrai que les besoins ne sont pas les mêmes pour toutes ! – ; chacune donne son aide à la vie communautaire en fonction de ses forces et de ses compétences. Rien ne nous est dû, ni pour la communauté, ni personnellement. Tout est grâce, et cela nous renforce dans la gestion sérieuse de notre patrimoine, et dans l’intercession fervente pour tous ceux qui nous soutiennent, par leur prière, par leurs biens, ou encore par leur aide bénévole. A chacun notre reconnaissance !

Sœur Fabienne

 

 

Newsletter de Saint Thierry
Occasionnelle ou événementielle

Je m'abonne

Notre Liturgie est ouverte à tous. Vous pouvez venir participer aux Offices et à l’Eucharistie. Vous pouvez aussi venir prier seul dans la journée.

Horaires

Indiquer les horaires ici

Venir nous voir

Monastère des Bénédictines
2 place de l'Abbaye
51220 St-Thierry

Tél 03 26 03 10 72