Participer
Accueil > année jubilaire > Portrait du mois: mère Ambroise, Cécile Bouchard

année jubilaire

Portrait du mois: mère Ambroise, Cécile Bouchard

Femme de foi et d’un grand courage, dotée d’une bonne nature, comme elle aimait à le dire, elle n’a gardé de sa vie pleine d’épreuves que des motifs d’action de grâces au Seigneur qui jamais ne lui a fait défaut.

faire-part de décès – 16 mars 2002

Cécile Bouchard, née le 5 octobre 1921, était la cinquième et dernière fille de sa famille. Elle passa toute sa jeunesse à Domfront, en Normandie.  Son père lui donna très jeune une solide formation musicale. « Pendant que les autres jouaient sur la plage – disait-elle – je faisais des devoirs d’harmonie. » Elle fut admise ensuite dans la classe du Maître Marcel Dupré au Conservatoire de Paris et sa voie semblait toute tracée, lorsqu’à 21 ans, l’appel du Seigneur la mena à Vanves.

L’orgue n’était plus pour elle que l’occasion d’accompagner et de rehausser les Offices, ce qu’elle fit magnifiquement pendant des années. Le reste de son temps était rempli par les nombreux services du monastère : cuisine, puis, surtout, atelier St Benoît.

enregistrement orgue au prieuré de Saint-Bathilde à Vanves Fugue de Bach interprétée par Mère Ambroise.

Prieure de Vanves en 1958, c’est elle qui accueillit le Père de Floris qui démarrait ce qui deviendrait l’AIM. De nombreux contacts noués avec Mgr Gantin et des Béninois préparaient la fondation de Toffo qui se réalisa en 1966. En 1968, après deux années de réflexion en communauté avec Mère François, alors Prieure générale, sur les conditions de vie d’un gros monastère en région parisienne, l’implantation d’une partie de la communauté à St Thierry, avec sa Prieure et le noviciat, fut décidée et réalisée.

Après 21 ans de priorat, Mère Ambroise fut envoyée par Mère Emmanuel à Landévennec où elle eut un grand rayonnement auprès des groupes et des retraitants qu’elle accueillait.  En 1995, elle vint renforcer le Prieuré de Cours, mais la maladie contre laquelle elle luttait depuis plusieurs années, s’aggrava. Elle revint dans les derniers jours de 2001 à St Thierry, et c’est là qu’elle rejoignit son Seigneur, le 16 mars 2002. Elle repose dans le cimetière du monastère dans l’attente de la résurrection.

A télécharger en pdf
biographie
avis de décès, homélie de la messe des obsèques…
texte ci-dessus

A découvrir
Saint Ambroise, évêque de Milan et docteur de l’Eglise
Sainte Cécile, patronne des musiciens

Les autres actualités de la congrégation

A la rencontre des Pères de l’Église

rencontre exceptionnelle des soeurs de Madagascar

Veillée de prière et d’action de grâce – 31 décembre