Participer
Accueil > année jubilaire > Portrait du mois: Sœur Vincent Lucienne Bizouarn

année jubilaire

Portrait du mois: Sœur Vincent Lucienne Bizouarn

(Portrait à télécharger en pdf)

Née le 19 novembre 1920 à Aubervilliers (93), elle ne pouvait renier ses origines bretonnes, qui lui tenaient à cœur. Orpheline très jeune, elle vécut un temps dans sa famille en Bretagne, puis poursuivit sa formation à Paris chez les Filles de la Charité. Tandis qu’elle s’interrogeait sur sa vocation, elle eut une nuit une vision : saint Vincent venait à elle et l’offrait à saint Benoît ! Le message était clair : elle entra chez les Bénédictines de Vanves en mars 1943, et elle désira avoir St Vincent-de-Paul pour patron.

Soeur VincentRemarquable brodeuse, elle travailla pendant des années à l’Atelier de Vêtements Liturgiques. Atteinte d’une grave surdité dès son enfance, ce fut une grande épreuve pour elle ; elle ne fut appareillée qu’à l’âge de 40 ans.

Arrivée à St-Thierry dès janvier 1969, elle apprécia de retrouver la campagne. Jusqu’à l’âge de la retraite elle fut une vigneronne chevronnée. Elle devint aussi un pilier de l’atelier de restauration de tapis d’Orient, tout en assurant la réparation de notre linge. Discrète, elle se faufilait pour gagner rapidement son lieu d’obédience… le grand âge lui donna de découvrir l’art de la patience !

Elle était très sensible à ceux et celles qui l’entouraient et leur offrait largement son sourire, reconnaissante envers ceux qui lui venaient en aide. Elle parlait peu mais s’exprimait plutôt en confectionnant des cartes avec les fleurs des champs ; elle n’a cessé de s’émerveiller devant la nature, en particulier les plantes qu’elle soignait affectueusement. Soeur VincentFidèle dans la prière comme dans ses amitiés, elle nous a donné de contempler un beau visage monastique, buriné par les épreuves, sans garder d’amertume, une sœur ancrée dans la communauté, tournée vers Dieu, ouverte au monde des petits et des pauvres.

Elle a participé aux Offices jusqu’à ce qu’un AVC la plonge dans le coma. Nous avons pu l’entourer jusqu’au bout et elle a rendu son dernier souffle dans la nuit entre la fête de la Toussaint du diocèse et la fête de la Dédicace du Latran, le 9 novembre 2013.

M Fabienne

Les autres actualités de la congrégation

Session Art et Prière

Recette du mois: entremets à la minute

Quatre jours de fêtes