Participer
Accueil > année jubilaire > Sixième pierre: LE RENONCEMENT

année jubilaire

Sixième pierre: LE RENONCEMENT

Sixième pierre de fondation (texte à télécharger en pdf)

Selon Dom Guéranger, il y a trois principaux obstacles à l’union avec Notre Seigneur.

Le premier obstacle est l’attachement, l’enchaînement aux biens de la terre …
Le deuxième obstacle est plus important, plaisir des sens
Le troisième obstacle est l’attachement à la volonté propre, il y a des occasions où la volonté de Dieu et celle de l’homme se trouvent en désaccord. C’est la volonté propre qui régit l’attachement aux biens et à la créature. Si nous arrivons à surmonter cet obstacle de notre volonté, si elle ne fait plus qu’une avec la volonté de Dieu, rien ne peut nous empêcher d’être parfaitement unie à Dieu.

Si notre volonté propre est complètement soumise à sa volonté, le renoncement à nous-mêmes est complet, et notre don aussi ; c’est donc la chose la plus importante à vaincre, il faut demander à Dieu cette soumission totale de notre volonté à la sienne. Notre Seigneur : « Je ne suis pas venu faire ma volonté. » Nous sommes entrées ici uniquement pour faire la volonté de Dieu ; il ne s’agit pas seulement de le dire, il s’agit de le faire, de le penser, de le vouloir ; il ne s’agit pas de supprimer notre faculté de vouloir, naturellement, sans volonté, nous ne serions qu’un être amorphe, une simple marionnette.

Dieu veut de nous l’abandon de notre volonté à la sienne, mais Il veut que cet abandon soit libre et Il veut notre collaboration. Cela ne contredit pas l’abandon de nous-mêmes ; cette collaboration est justement dans l’abandon de notre volonté propre par un acte de volonté ; et le fait de vouloir la volonté de Dieu et non la nôtre est une collaboration.

L’abandon de notre volonté propre est véritablement un acte de volonté libre, donc l’acte de l’homme dans toute sa force et tout ce qu’il a de supérieur. Soumettre notre volonté à Dieu est (il me semble), l’acte le plus élevé, au point de vue homme, que nous puissions faire. Nous sommes absolument libres de notre volonté, mais dans cet acte de soumission, ce renoncement à notre volonté propre pour suivre la volonté de Dieu, il y a là non seulement une fusion de volonté, mais une fusion de tout notre être, don complet et absolu, et imitation de Notre Seigneur.


Réflexion :

Que signifie pour nous, collaborer à la volonté de Dieu ?
Comment vouloir et offrir sa volonté ? (Ne pas être une simple marionnette !)
Quelles expériences d’abandon libre, de renoncement heureux ?

Les autres actualités de la congrégation

Lectio Divina

Croquettes – Béchamel

Onzième pierre: L’HUMILITÉ