Participer
Accueil > année jubilaire > Huitième pierre: LA VIE FRATERNELLE

année jubilaire

Huitième pierre: LA VIE FRATERNELLE

Huitième pierre de fondation (texte à télécharger en pdf)

Une nouvelle pierre de fondation pour le mois de juin entre la Solennité de la Trinité et celle du Saint Sacrement… la vie fraternelle. Elle est fondée sur le don de l’Esprit de communion et se nourrit du Corps livré, offert à tous pour que « tous soient un ». Quelles paroles de M Bénédicte pour ses jeunes sœurs, en 1930 1935 et pour nous aujourd’hui ?

L’exemple mutuel nous aide, et aussi l’exercice de la charité fraternelle. Les frères estimeront cet esprit de famille ; ils s’attacheront les uns aux autres comme des frères que la même vocation a unis ; (cela indique si bien le lien surnaturel qui nous unit toutes pour Dieu). Ils aimeront être réunis parce que c’est l’Esprit Saint qui nous a réunis là.

Leurs joies et leurs afflictions seront communs ; ils prieront les uns pour les autres ; ils éviteront la malédification, mais chercheront à s’exercer à la charité fraternelle sous toutes sesformes. (Dom Guéranger p. 32

Voir l’article

Nous avons une responsabilité par l’exemple mutuel que nous nous devons ; cet exemple est une des forces de la vie commune. Si l’on pense aux côtés durs de la vie commune, il faut bien penser aussi à cette force de l’exemple. Ici, nous sommes unies dans la même aspiration et c’est ainsi que nous devons nous aider par notre exemple dans notre recherche vers la perfection. L’exemple de nos sœurs nous aide dans cette marche vers la perfection ; mais nous devons donner l’exemple comme nous le recevons.
C’est tellement beau de penser que Dieu nous a réunies pour nous aider les unes les autres ; nous nous soutenons par cet exemple, cette charité fraternelle, qui chasse les mauvaises pensées, les mauvais jugements ; cette charité nous défend tout cela, jusqu’à la moindre pensée sur une de nos sœurs.
On arrive alors à cette charité délicieuse entre toutes les sœurs qui ne voient plus que leur union dans le Christ : nous suivons la même route et nous parlons la même langue ; il faut éviter de gâter ce bien que Dieu nous donne par toutes ces petites susceptibilités : voyons notre vie très belle et gardons la très belle, la préservant de toutes les petitesses humaines.
Il faut aimer beaucoup et estimer cette vie de famille. C’est si beau de penser à ces âmes cueillies de partout et réunies dans ce jardin fermé, pour le bon plaisir et la joie du Seigneur, pour qu’il les utilise selon son désir et tout cela dans la charité fraternelle.
Oh que nous soyons bien souples et bien prêtes pour Lui ! C’est lui qui fait de nous ce qu’il veut à travers les obédiences1

Réflexion :

Comment la vie fraternelle est-elle un soutien ?  Le rôle de l’Esprit saint qui unit ? Quelle place donnée à l’Esprit ?
Quel engagement pour chacun, pour tous ?
Que signifie pour moi, vivre ensemble, être unis ? Vie commune et bien commun ou encore mise en commun des biens ? Jusqu’où ? Modalités ?

1Obédience : tâche demandée à faire pour vivre l’obéissance professée.

Les autres actualités de la congrégation

Croquettes – Béchamel

Onzième pierre: L’HUMILITÉ

Les Journées du Patrimoine 2022 à Vanves